vendredi, février 02, 2007

Cyber Réflexions 4 de 4 ou le pouvoir des maux.

Jeune Homme en a parlé....d'autres aussi d'ailleurs, je présumes. Un smart a fait une étude sur le comportements des Blogueurs et en a tiré certaines conclusions.

Il dit ceci :


«fait valoir que les individus qui mettent leur âme à nu sur les blogues sont isolés et esseulés, vivant dans une réalité virtuelle à défaut de former et d'entretenir de vraies relations ou de changer le monde. »

«que les blogues produisent l'effet contraire en engendrant des sentiments de solitude pour ceux qui ne réussissent pas à atteindre le statut de célébrité. »

Premièrement, il GÉNÉRALISE et ça, ça me gosse en clisssss. Ces énoncées ne sont pas toutes fausses, par-contre elles ne s'appliquent pas à TOUS les Blogueurs.

Certes, il y a des gens qui atterrissent sur le net parce qu'ils sont isolés. Mais de là à dire que c'est à défaut de ne pas être apte à former et entretenir de vraies relations.....y'a une marge là !

Pour se qui est de ceux qui ne réussissent pas à atteindre le statut de célébrité et qui en sont offusqué, ben là, faudrait revoir le pourquoi qu'on écrit dans la Blogosphère. Faudrait voir qu'elle est l'intention première.

Si quelqu'un souffre suite à une rupture par exemple, la Bloquosphère peut devenir un bel exutoire temporaire. Par-contre, il faut qu'il y est une certaine évolution dans les écrits. Pour ma part, je crois que se sont ceux qui stagnent les plus susceptibles de s'isoler à un point tel de venir à confondre le réel et le virtuel. Mais d'affirmer que c'est le cas de tous....Ayoye ! Pour un smart, c'est pas fort !

Mais encore, l'auteur de l'article nous a retransmit sa perception de l'étude. Encore un beau piège ! Encore la transposition !

Je parle du pouvoir des maux (pas de faute d'orthographe là ;-), je crois (bien humblement) que c'est pratiquement toujours un malaise qui attire les gens vers le net AU DÉPART. Ensuite, comme des liens se tissent, même si le malaise disparaît il est possible que la personne reste tout de même.

Pour ceux qui recherchent la popularité, souvent, auront tendances à quitter la Blogosphère avec éclats. Comme si ce geste se voulait pour attirer, justement, l'attention (ou le besoin de reconnaissance) qui était le but ultime de départ.

Il y en a d'autres qui quittent tout simplement parce que l'image qui tiennent depuis des mois n'est pas la réalité. Normalement, on en voit une gang disparaître à l'approche d'une rencontre. (mais ça, c'est une autre histoire)

***

Si je prends mon cas, par exemple, je suis atterrit ici suite à un passage sur un réseau de rencontre, un forum pour les écorchés du coeur et un forum privé.

Pourquoi maintenant la Blogosphère ?

Tout simplement parce que ma réalité de belle-mère m'amène des questionnements. Et comme je ne suis pas la seule dans cette situation, j'ai pensé que des gens voudraient peut-être partager leurs histoires.

L'autre raison, j'ai passablement d'expérience sur le net......mon côté Don Quichotte me pousse à vouloir, parfois, mettre certaines personnes en garde contre elle-même. Les flaguer en quelque sorte d'un danger imminent.

Des histoires comme celle-ci, y'en a des tonnes. Des histoires de gens qui créer de la confusion chez l'autre. Des histoires de gens qui se créer un monde.Des histoires de relations scrappées à cause du net, y'en a des masses.

Mais c'est pas le net le problème, c'est le malaise qui a poussé les gens vers cet exutoire. C'est pas le net le problème, mais le pouvoir des maux....s'en suit le pouvoir des mots !

Alors pourquoi rester ? Pour ma part, et c'est là que je décroche de l'étude mentionnée, j'ai trouvé dans la Blogosphère une tonne de gens sereins, heureux en Amour ou en célibat, équilibrés.

Que les gens partagent des tranches de vie quotidienne....malgré les hauts et les bas....je trouve ça sain. Se sont des mini- histoires cocasses et gentilles qui nous décrochent un sourire. Y'a des Blogues plus sérieux, qui nous permettent de nous questionner.

J'serais porter à écrire : Dites-moi qui vous lisez, je vous dirai qui vous êtes ;-)))

De plus, il est relativement facile, en lisant les billets de savoir pourquoi une personne le fait. Il faut juste porter attention aux écrits et aux échanges.


Mon ti 2 cennes coupé parce que mon ordi badtrip et je ne veux pas perdre ce texte !

14 commentaires:

Zagi a dit...

Voilà donc, le dernier ange qui me manquait :D Lady, cette réflexion est savoureuse et sera là réflexion qui fera le portail du jeu :D

Merci ;)

la p'tite frisée a dit...

C'est une très belle réflexion que tu as fait là, bien développée.

J'ai lu moi aussi le fameux petit article sur les blogeurs et je ne comprends pas pourquoi tout le monde en fait un tel plat. Comme n'importe quoi d'autre, les blogues peuvent devenir malsains.

Il aurait dû montrer les deux côtés de la médaille, pas juste en faire un portait alarmiste.

enfin, merci pour ce billet, je reviendrai te lire!

Tangerine du Québec a dit...

Comme tu dis! Des relations brisées à cause de personnes malvaillantes, c'est tout plein!
Et pour ce qui est des blogs, je crois que c'est une belle façon de s'exprimer, d'écrire bref un bel exercise !

Francis a dit...

Bien si tu trouve la source, envoie-le moi chez moi dimanche lors du SuperBowl, ou je reçois les autres blogueurs, et ont en jaseras de la solitude avec ce dernier.... ;-)).

Rosie a dit...

Très bon texte Lady, j'aime ton analyse.

Moi j'ai créé un blogue pour pour pouvoir continuer d'échanger avec les autres.

Ne pas seulement prendre des autres, mais donner de nous-mêmes.

Pour ceux qui créent un blogue par isolement, je ne crois pas qu'ils vont sortir de leur isolement, car le blogue est virtuel.

Rosie-toutsimplement.blogspot.com

avec: http:// en avant.

Bon week-end à lundi.

Une femme libre a dit...

Ces temps-ci, je doute. Les blogues et autres activités internet intenses, c'est bien un temps. Mais il faut s'assurer d'avoir une vie sociale véritable aussi. Pour une personne qui vit seule et qui travaille à la maison en plus, le danger est grand de se fier uniquement à cette source accessible de sociabilité à demeure. Fausse sociabilité, entendons-nous, mais qui a l'air si vraie.

Pourquoi sortir quand on a tout à portée de la main? Pourquoi faire l'effort de rencontrer des gens véritables? Pas si facile à faire,rencontrer du nouveau monde. Il y a une part d'effort dans la démarche. Pourquoi se donner tout ce mal alors qu'il y a toujours des "gens" disponibles dans ton salon, à toute heure du jour ou de la nuit?

Lady_Marian a dit...

«Pour une personne qui vit seule et qui travaille à la maison en plus, le danger est grand de se fier uniquement à cette source accessible de sociabilité à demeure.» -Femme libre

C'était EXACTEMENT mon cas lors de mon arrivé à Mtl ( en plus de ne plus avoir mes amis réels ici ).

Par-contre, le net me servais à faire le premier contact. Je tombais dans le réel assez rapidement. Parfois en quelques heures ( genre : c'est plate, on va-tu prendre un verre ? ).

J'ai rencontré des gens hyper intéressants (hommes et femmes)....Quelques un(e)s sont demeurés mes ami(e)s

'Faut pas se complaire dans l'isolement, il n'en tient qu'à nous de sortir jouer dewor ;-))))

;-)

Lady !

P.S : Francis....moi aussi j'aurais 3-4 trucs à lui dire à ce smart ! ;-)

Sailor a dit...

Au risque de coucher su'l'divan ce soir... ;-)

J'ai lu ce que le "Smatte" a décrit et, opinion toute perssonelle, je crois que sa description du phénomène des Blogues englobe un pourcentage suffisamment significatif de blogueurs pour mériter cette généralisation.

Pour ceux d'entres-nous qui se sentent en-dehors de cette généralisation, ça demeure un bel avertissement.

La "cyber-dépendance", aussi con que ça puisse paraître, existe. Je suis bien placé pour le savoir car je réalise avoir moi-même vécu des "phases" de cyber-dépendance dans ma vie.

Le monde virtuel a, à quelques reprises, été mon refuge lorsque des évènements dans le monde réel venaient me perturber solide.

Personellement, je considère mes escapades dans le monde virtuel au même titre que ma consommation d'alcool: C'est ben correct de prendre un "break" de temps à autres... mais fais attention à ce que ça ne devienne pas une habitude si omniprésente que ça puisse être considéré comme étant une caractéristique qui te définis.

Lady_Marian a dit...

«Au risque de coucher su'l'divan ce soir... ;-)» -Sailor

Lollllll ! Beu non....ça fait bien du sens ton affaire.

;-)

Lady !

Brijit a dit...

Bonsoir Lady Marian, c'est ma première fois chez vous et je suis bien heureuse d'y être passé. Je vous trouve très intéressante et j'aime bien votre façon d'écrire.

Je vais dire comme Françis, qu'il s'amène dimanche chez lui, on va y parler entre les 2 oreilles à ce gars là!

J'ai un grand cercle d'amis de toutes sortes qui m'entoure, des artistes, des amies d'enfances, une immense famille et croyez-moi j'arrête pas de vivre et de voir mon monde quand je "blog", bien au contraire!

Je repasserai chez vous si vous me le permettez! je vous invite aussi chez nous, la porte est toujours ouverte, Venez faire un tour! ;)

Lady_Marian a dit...

«Je repasserai chez vous si vous me le permettez! » -Brijit

Ben oui ! Vous êtes bienvenue n'importe quand ;-))

«croyez-moi j'arrête pas de vivre et de voir mon monde quand je "blog", bien au contraire!»

Même chose pour moi....je remplis les «temps morts» avec les Blogues....c'est tout !

Bo dimanche à tous !

Lady !

la marâtre a dit...

J'abonde dans le même sens que tout le monde, avec ses pour et ses contre.
J'ai aussi utilisé le net pour rencontrer des gens intéressants en arrivant dans une nouvelle ville (j'y ai connu le voyou à l'époque et pleins d'autres que j'ai PAR LA SUITE, commencé à lire) et inintéressants (aussitôt rencontré, aussitôt oublié), même mon chum sans le faire exprès (je continuais de magasiner des amis, puisque nouvelle vie = besoin de renouveler le stock d'amis pour justement avoir une vie sociale)...
Je ne pense pas que le blog d'opinions soit tenu par des gens esseulés qui se sentent seuls. Mais pour avoir fait le tour, plusieurs blogs sont insipides, vides de contenu, sans opinion. On sent tout de suite que ces gens n'ont pas de vie! Et ça transparaît sur l'insipidosphère (appelée ainsi justement en raison de la majorité de blogs sans contenu où les gens ne font que relater leur ennui).
Tout ça pour dire que, oui, certains l'utilisent comme moyen d'avoir une fausse vie... mais faudrait pas généraliser. C'est plein de gens hyper intéressants ici non?

Lady_Marian a dit...

«Je ne pense pas que le blog d'opinions soit tenu par des gens esseulés qui se sentent seuls.» -Mme Marâtre

Indeed ! J'avais pas vue le côté «opinion» ou «dévellopement perso.»

Moi j'fais partie de la gang «questionnement» et «échange»....ça doit rejoindre «opinion» !!!

Ouen...ouen...ouen....ils devraient ajouter la catégorie : «échange d'idées» dans les buts de Blogue !

;-)

Lady !

benc_academie a dit...

Je crois que le but de la Blogosphère est d'échanger et non de se chercher des amis. En tout cas, c'est mon cas.

J'aime aussi me comparer. Pas dans un sens malsain mais bon, j'ai toujours été comme ça. Je me compare, je m'ajuste ou je reste tel quel.

Pour ce qui est de la solitude, encore là, tout est dans l'excès. Du gâteau c'est bon... mais pas en excès. Si une personne passe son temps sur le net...

Je n'ai jamais été doué pour me "faire des amis". Je suis une personne réservée et, je crois, qu'on gagne à me connaître. Alors j'aime bien échanger sur ce médium.

Mais ne vous en faites pas, j'ai une femme, deux enfants de 6 et 9 ans et une vie sociale (réduite car je travail sur le quart de soir).

Vive le net.