vendredi, août 01, 2008

Lucy !


Lucy est une femme de 35-37 qui communiqua avec moi en Mars 2001 via le réseau MLS.CA. J’avais une propriété sur le marché qui semblait corresponde à ses besoins. Je lui envoya la description complète par courriel en lui posant quelques questions sur ses attentes.

Elle m’expliqua qu’elle se séparerait de son conjoint ( ils vivaient à Toronto) prochainement, qu’elle avait eu son transfert et qu’elle devait trouver une propriété dans ma région pour elle et ses deux fillettes.

Déjà que la rupture n’était pas de son initiative, elle me raconta un peu ses états d’âmes via les courriels. Notre correspondance dura près de 3 mois, allant de délais en délais pour son «House shopping trip».

Lorsqu’elle arriva enfin, je n’avais que 5 propriétés qui susceptible de correspondre à ses désirs. Nous avons visité les dites propriétés avec ses deux (adorables) fillettes….Je me souviens très bien de ce mercredi après midi pluvieux d’un été qui tardait à s’installer.

Les deux fillettes étaient agées de 5 et 7 ans. La plus vieille portait le même prénom que moi et la plus jeune se nommait Angel. Je me rendit bien compte qu’Angel était avec nous, mais sans y être. Elle avait le regard «vide», elle ne répondait pas à mes sourires. Elle était tellement mignonne avec ses longs cheveux noirs et ses immenses yeux tout aussi noirs. Je la trouvait pourtant attachante….

Nous avons visités les 5 propriétés proposées, malheureusement aucune d’elles ne pouvaient comblés les besoins de Lucy. Comme Lucy avait beaucoup de questions, tant qu’au secteur, financement, les écoles ect. Nous nous sommes rendus dans une Rôtisserie pas très loin pour prendre un café et discuter.

Ça faisait déjà 3 heures que nous étions ensemble et la complicité ressentie dans nos courriels se transposa dans le réel. Lucy était le genre de femme que j’aurais choisie comme amie. Elle était intelligente et avait le même sens de l’humour que moi. Elle me fit part de ses peurs face au déménagement. Elle me fit surtout part de son inquiétude…elle n’avait que 3 jours pour trouver «la» propriété.

« Ne vous inquiétez pas Lucy, je vais trouver ! » lui dis-je d’un ton décidé et confiant.

( Malheureusement, je SAVAIS que ça serait difficile, voir même impossible. Nous étions au tout début de la bulle immobilière et les «bonnes propriétés» partaient en moins de quelques heures. Mais bon, dans mon livre à moi, IMPOSSIBLE n’existe pas ).

Ses filles étaient charmantes. J’observais Angel du coin de l’œil tout en discutant avec la maman. Un moment donné, Lucy se rendit bien compte de l’interrogation dans mon regard.

« Ne vous en faites pas Lady, si Angel ne vous réponds pas. Elle est autiste »

« Ho ! » dis-je très maladroitement.

Je les ai quitté pour mes autres rendez-vous quelques minutes plus tard. Il était près de 16 heures.

Lorsque je suis rentré vers les 21h30, je me suis tout de suite branché sur ma base de données pour voir les nouveautés. Il y en avait que quelques unes. Une attira mon attention, quoi que de près de $50 000.00 de MOINS que le budget de Lucy, je la trouvais mignonne et très bien rénovée. Le feeling était bon.

Je téléphona donc à Lucy, malgré l’heure tardive et je la somma d’être en face de la propriété le lendemain matin, 9h00 (prétextant un horaire rempli à l’os plutôt que «l’agressivité» du marché) . Je lui cachant mon excitation, lui mentionnant le prix demandé et lui disant que peut-être que ça ne ferait pas l’affaire du tout.

( Je ne voulait pas lui créer de faux espoirs. De plus, le marché étant se qu’il était, j’avais bien peur de rater cette propriété, puisque dans un prix plus accessibles à plus d’acheteurs. Mais bon, fallait tout de même tenter notre chance ).

Mes craintes étaient fondées….en contactant l’agent inscripteur, il me confirma que 5 autres visites avaient lieu le lendemain en matinée. Il était près de 23h30 lorsque je puis finalement aller au lit après avoir retourné tous mes appels et courriels.

Je m’endormis que vers les 4 heures….avec l’image d’Angel en tête.

***

Jeudi matin 9h00

Comme prévue la p’tite famille me rejoins à l’adresse convenue. Il fait un soleil superbe…Ma première pensée : This is gonna be a good day !

Déjà de l’extérieur nous voyons bien que nous sommes en face d’une propriété bien entretenue et impeccable. Le soleil met encore plus en valeur le terrassement…gazon fraîchement tondu, des vivaces à perte de vue et des annuelles de toutes les couleurs.

Lucy sourit.

Nous entrons à l’intérieur et sans vous donner tous les détails, je me souviens de chaque pièce, de chacune de ses petites choses qui font d’une propriété, un foyer !

Lucy était en Amour….et j’ai cru voir Angel sourire.

Lorsque nous sommes retourné vers nos voiture respectives, Lucy me regarda (les yeux brillants) et me dit :

« Lady, c’est ELLE….Quelle est la prochaine étape ? »

« On s’en va à la Rotisserie !» de lui répondre sans être surprise !

9h45

(en route pour la Rotisserie, je sors mon arme….mon cellulaire ;-)

«Bonjour M. L’Agent inscripteur. Je suis Lady Marian d’un quelqu’onque bureau et j’ai visité votre propriété du 123 des Pigeons. Ma cliente semble prête à faire une offre d’achat. Est-ce qu’il y a des choses que je devrais savoir tant qu’aux déclarations du vendeur et de la prise de possession ?»

Il me répond :

« Non, rien de spécial, sauf qu’une autre offre est entrée et je la présente à 15 heures»

( Quoi ???? Merde, ils ont visité à qu’elle heure ???? Grrrrrrrr !!).

10 h 00

( Arrivé à la Rôtisserie )

«Bon, Lucy, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle….Laquelle vous voulez en premier ? »

« La…..j’sais pas Lady ….J’sais vraiment pas ! »

( J’ai cru voir Angel devenir inquiète, je lui souris pour tenter de la réconforter)

« O.k. Lucy, vous voyez pour la date d’occupation, ça semble correct même si c’est rapide. Sauf que…(j’hais ça dire ça au gens) y’a une autre offre qui est entrée et elle sera présenté à 15 heures. Comme le veut notre code d’éthique, toutes les offres doivent être présenté en même temps par l’agent inscripteur »

« Ho ! mais je la veux, qu’est-ce que je fais ?»

Je lui explique donc toutes les possibilités compte tenu des comparables, du marché, des inclusions. En tant qu’Agent, je suis tenue de présenter les fais et en aucun temps je dois dire à un acheteur QUOI faire. Mais comme Lucy est une femme intelligente et sait très bien faire la part des choses, nous écrivons une offre qui tant qu’à moi est susceptible d’être acceptée.

10h15

( mon cellulaire sonne…je reconnais le numéro….Ha ! Merde !)

« Mme Marian ? C’est M. Agent inscripteur du 123 des Pigeons. C’est juste pour informer qu’une deuxième offre vient d’être déposée. Comme convenu, elles seront présentées à 15 heures »

( Ha ben ta…..Grrrrrrr !!)

J’annonce la «nouvelle» à Lucy !

«Qu’est-ce qu’on peut faire Lady ? »

«Espérer ???» dis-je timidement !

11h00

Nous quittons le restaurant et je tente du mieux que je peux d’encourager Lucy. Je sors à peu près toutes mes phrases spirituelles d’encouragement.

«Je vais vous téléphoner aussi tôt que j’ai des nouvelles. Se qui est dû, arrivera o.k. ? »

Lucy me fait une accolade.

( Angel me regarde droit dans le yeux et me sourit. Elle me sourit )

Je saute dans ma voiture et je pris «la vie». Je suis boulversée. Lucy MÉRITE cette propriété. Toute cette lumière, toutes ces fleurs, toutes ces couleurs. Elles seraient tellement bien toutes les trois dans cette demeure. Après cette douloureuse déception, cette maison serait parfaite pour un recommencement dans la paix, la sérénité et cette lumière !

( à suivre)

3 commentaires:

Le blog à Chantal a dit...

Attend la suite avec impatience !

Une femme libre a dit...

Passionnante histoire. Réalité ou fiction?

Lady_Marian a dit...

Réalité ! ;-))

Si mon ordi bogue pas....je vais mettre la suite dans pas long !

Bonne journée !

Lady !