mardi, septembre 04, 2007

Non mais.....

Ça pas de clissss de bon sens !

Grrrrrrrrr !

15 commentaires:

Francois a dit...

Il faudrait sérieusement faire passer un test comme pour obtenir un permis de conduire avant de pouvoir avoir des enfants.....ça pas de crisse de bon sens... désolant la race humaine....

Lady_Marian a dit...

Désolant, indeed !

Ça m'oripile encore plus, car je ne PEUX pas avoir d'enfants....et je ne peux pas m'imaginer que l'on puisse faire un chose pareil à «son propre sang».

*soupir*

Lady !

La p'tite semaine a dit...

C'est désolant...imaginez l'enfer que les proches doivent vivre.

zazou a dit...

C'est complètement ridicule. Au moins, le petit gars a eu un super réflexe et s'est sauvé la vie en même temps. J,espère qu'il s'en remettra un jour.

Lady_Marian a dit...

«J,espère qu'il s'en remettra un jour» -Zazou

Après une saprée bonne thérapie !

Non mais, j'peux juste m'imaginer...'savez le genre : «Moi quand j't'ai jeune ma mère a tenté de m'assassiner !»

Brrrrrrrr !

Lady !

P.S : Bienvenue au nouveaux/nouvelles ;-))

Tra_la_la a dit...

Elle est malade cette femme...souffrir de dépression te fait tout voir en noir...tu ne tue pas ton fils, tu l'amenes avec toi parceque tu ne veux pas l'abandonner...en état de dépression, ta logique est biaisé.

Personne n'est a l'abri de la dépression ou d'un geste aussi extreme que celui de vouloir tuer son enfant. Une mere en parfaite santé, peut devenir dépressive bien apres avoir eu ses enfants. D'une bonne maman, elle devient une mere souffrante, dangereuse.

Faut avoir eu une dépression pour comprendre comment une mere ou un pere peut en venir a désirer tuer son enfant...

elle l'a drogué pour ne pas le faire souffrir...ca parle beaucoup de sa détresse et du pourquoi elle voulait tuer son enfant.


Pour de plus amples inofrmations sur la dépression vous pouvez consulter le site : http://www.fmm-mif.ca/fr/maladies/liste/humeur/depression.html

Soit dit en passant, ma mere m'a menacé d'un grand couteau quand j'étais plus jeune, elle m'a menacer de me tuer, mais ce n'est pas ce qui m'a marqué le plus. C,est la culpabilité de ne pas pouvoir l'aider, la guérir qui m'a le plus affligé. Je me suis vraiment cru responsable de son état jusqu'a ce qu'on m'informe de ce qu'est la dépression.

Dame Galadriel a dit...

Malgré la tristesse du texte, je penche plus pour l'opinion de Tra la la.

En dépression, on ne peut s'attendre à de la logique, parce que la souffrance psychologique à ce moment est épouvantable...

Lady_Marian a dit...

«En dépression, on ne peut s'attendre à de la logique, parce que la souffrance psychologique à ce moment est épouvantable... » -Dame G.

Je suis entièrement d'accords avec vos propos Mesdames....par-contre j'ai une certaine réserve sur la DÉRESPONSABILISATION pour cause de maladie....

Mais je suis dans le jus ce soir...je vais tenter d'y revenir demain !

;-)

Lady ...qui travaille fort en cliissss cette semaine !

Dame Galadriel a dit...

C'est vrai que certaine personnes se servent d'excuses mais il faut quand même, je crois, faire attention à ne pas juger trop vite et mettre tout le monde dans le même paquet, parce que la dépression existe pour vrai, c'est juste dommage que certaines personnes soient assez malhonnête pour abuser mais c'est la réalité pour tout, il y en aura toujours pour profiter du système... pis ça, ça fait chier :(


N'oublie pas un peu de repos :)

Karla a dit...

Je suis du genre a penser comme tra la la. Par contre, si je vivais ce genre de chose, mon premier reflexe serait de confier mon enfant a une tierce personne, le temps de guerir.

Mon tit deux cennes la dessus!!! (faisait longtemps que je ne l'avais pas lu!!!)

Tra_la_la a dit...

IL faut tout avoir un moment de lucidité pour avoir le réflexe dde confier son enfant quelqu'un...mais encore la, ca dépend des raisons majeurs en arriere de la dépression...si par exemple, tu es atteint de dépressions et qu'un de tes blessures émotive majeurs (qui refont toujours surface intensivement durant la maladie) est d'avoir été abandonner par un parents...cette personne aura beaucoup de difficulté a confier ses enfants puisque selon sa perception, cela pourrait équivaloire a un abandont.

Biensur, il est possible de mettre sur le dos de n'importe quoi nos gestes incorrecte...mais dans ce cas ci...la femme est suivi depuis plusieurs années pour dépression. Certaines personnes, meme avec un tres bon suivi, se releve tres difficilement de cette maladie...ca peut prendre des années...et dans certain cas, la dysfonction neurologique ne se stabilise pas...c'est ce qu'on appelle maniaco dépression, ou si vous préférez, trouble bi polaire.

Donc, ce n'est pas comme si elle avait fait semblant d'etre malade.

Selon moi, ce drame démontre a quelle point il faut prendre au sérieux la maladie mentale...cessé de prendre cette détresse comme un manque de volonté, de responsabilité , de la personne qui en souffre.

Je crois qu'il faut continuer d'informer la population...jusqu'a ce qu'enfin, plus personnes n'ai honte, ou peur de demandé de l'aide. On dit facilement : je souffre de diabete, ou d'asthme...mais on dit plus difficilement, je souffre de dépression ou de maladie mentale...pourtant, si on savait...tous le monde serait a meme d'apporter une aide plus approprié.

Mais la maladie mentale...elle se vit encore tellement dans l'ombre...la pluspart du temps, il n'y a que quelques personnes qui sont au courant qu'un de leur proche est malade...c'est souvent bien caché, presque tabou d'en parler meme dans les familles les plus unis...la pluspart du temps, ce n'est qu'apres une tentative de suicide, un suicide ou un drame familiale que les proches apprennent que un des leurs étaient en grande détresse psychologique.

Faut que ca change, si on veut cessé de lire des drame épouvantable comme celui la!

Dame Galadriel a dit...

A Tra la la,

Je crois qu'il y a quand même une amélioration en ce qui concerne l'approche face à la maladie mentale. A une certaine époque, on enfermait les gens pour bien peu et on les abandonnait à leur sors, en faisant comme s'il n'avait pas existé. Aujourd'hui, entre autre avec la maladie bipolaire, les gens commencent à parler. François Massicote, entre autre en a souvent fait mention puisqu'il en souffre, d'autres artistes ont aussi témoigner sur le trouble bipolaire.

Par contre, il y a plusieurs autres troubles dans la maladie mentale et la population a en effet besoin d'être sensibilisé à cette réalité mais dans la société de performance dans laquelle nous nous trouvons, il est bien difficile de sensibiliser la société à ce problème. Nous avançons à petit pas.

Myshaele a dit...

Je peux comprendre que certaines personnes soient dépressives ou même suicidaires, ça peut arriver à tout le monde. Mais de là à décider d'entrainer les autres avec soi, c'est N'IMPORTE QUOI! On a pas le doit de choisir pour les autres!!!

Karla a dit...

Tu sais Lady, mon pere est maniaco-depressif, moi aussi et peut-etre qu'un de mes enfants va peut-etre herité de cette bullshit la car dans notre cas, ca se transmet dans les genes. J'ai vecue avec ca toute ma jeunesse et ma vie et mon pere s'est toujours fait soigne et nous l'a jamais caché. J'ai eue ma periode de depression et ca m'a prise 2 ans a me relever de ca. Ma meilleure amis a trainée cette maladie pendant 4 ans. Mais elle est fonctionnelle maintenant. Je crois que le plus dur est d'accepter notre part de faiblesse et d'abandonner l'idee que l'on ne peux etre superwoman. Tu remarqueras que ce genre de personne tente de SE prouver a elle-meme du contraire. C'est une prise de conscience qui doit se faire seule, comme toute prise de confiance.
Je suis chanceuse car je n'ai pas besoin de médication. Peut-etre avec le temps, je devrai en prendre et je ne me rebuterai pas a ca. Je connais tellement de personne a qui ca a change leur vie pour le mieux!

Tra la la apporte un bon point avec l'abandon mais je crois plutot que c'est par pure egoisme que la mere a fait ca. Un, pour se convaincre qu'il n'y aura jamais personne qui pourra en prendre soin comme elle (je sais...) et de deux que sa blessure de l'abandonner est trop pour elle. Ca ne se fait pas par les blessures mais par egoisme. Mais ca demeure de l'opinion quand meme!

Lady_Marian a dit...

Hum ?

'Savez, dans l'fond, je crois que se qui me rebute par rapport à toutes ces histoires, c'est que l'entourage, même sachant que la personne (ds le cas présent la mère) est en détresse émotionnelle ne font rien....ou plutôt, n'ont pas les MOYENS de faire quelque chose ou CHOISISSENT de ne rien faire pour ne pas se faire «accuser» d'ingérence.

Ça revient un peu à ma mère.....

Je suis CONSCIENTE de sa détresse....mais que puis-je faire ?

Et par chance que j'ai 37 ans....qu'est-ce qu'un enfant de 5-9-11 ans peut faire ??

Qu'est-ce que l'entourage peut faire ?

Trop de grandes questions pour le peu de temps que j'ai ce soir ;-))

( M'en va faire un beau gros dodo dans l'appart «vide» de mon père......vide...mais remplie de bons souvenirs....j'y reviendrais dans un prochain billet ;-))

Bonne soirée !

;-)