lundi, juin 18, 2007

LIBRE enfin !

Libre ! Je suis libre !

Plus de 15 minutes pour retourner un appel !

Plus de de kilométrage et de gaz gaspillé pour des clients qui ne savent pas s'qui veulent !

Plus de remplissage de paperasse inutile pour des gens qui veulent tout avoir, mais rien payer !

Plus de Directeur qui se croit patron quand je suis pourtant travailleur autonome !

Plus de coup de téléphone à des heures impossibles !

Plus de frais mensuels à payer AVANT MÊME d'avoir fait une cr*** de cenne !

À moi les week-end à lire un bouquin et à me faire du bien avec mon chum !

À moi les soirées passées en famille quand y fait -40 dehors !

À moi, le privilège de DÉCROCHER les jours fériés !

À moi la paye aux 2 semaines !

À moi les 3 semaines de VRAIES vacances par année !

À moi la capacité d'écouter mon chum et de ne rien oublier ;-)))

C'est FINI,

MOI J'VENDS PU !

;-)))

7 commentaires:

Sailor a dit...

Avis aux lecteurs,

Ne vous laissez pas berner par le "ton" faussement jovial de ce "post".

Pas qu'il soit mensonger. Non. Tout ce qui y est écrit est vrai.

Mais çà, c'est le côté positif de l'affaire...

L'envers de cette médaille n'est pas mentionné.

Une portion de la population ont tendance à se définir non pas comme ils sont... mais plutôt par ce qu'ils font.

Est-ce une mauvaise chose ? Pas nécessairement. On peut avoir une excellente opinion de soi, certains d'entre nous ont besoin de voir cette perception validée par les autres ou par l'atteinte d'objectifs précis et quantifiables.

La non-atteinte de ces objectifs, pour des gens comme ça, est ressentie comme un échec personnel cuisant. Pire, c'est aussi ressenti comme une "preuve" qu'on ne vaut pas autant que l'on pensait.

Pendant des années, Lady s'est définie comme étant un Agent Immobilier. Elle était fière de sa profession et elle était fière de sa compétence dans ce domaine.

Elle idéalisait son travail. Pour elle, rien n'était plus satisfaisant que de "matcher" un acheteur avec la maison de ses rêves.

"C'est pas une maison que je vends... j'aide les gens à se trouver un foyer!"

Je l'ai observée se battre pendant si longtemps, de toutes ses forces, pour maintenir la Foi qu'elle avait dans sa capacité à atteindre ses idéaux...

J'ai assisté, totalement impuissant, à tous les revers qu'elle a dû essuyer.

Shit! C'est pas des farces! Même sa plus grande réussite professionelle a été bousillé par la foutue Loi de Murphy: Elle avait réussi à vendre un duplex à St-Léonard pour un montant record. Tout était parfait! Ses clients l'adoraient et se montraient tellement humains avec elle... comme si elle était un membre de leur famille.

La veille de leur déménagement dans leur nouvelle maison à Laval, c'est la catastrophe: Leur nouvelle maison, fraîchement construite, passe au feu dans un bête incendie!

Oh! Les assurances ont payé et, éventuellement, tout le monde avait leur maison... mais le traumatisme de l'expérience a immédiatement mis fin aux liens qui s'étaient tissés et à l'ambiance qui avait régné.

Lady, qui avait fantasmé d'acheter à ses clients un plant de fleurs annuelles pour leur jardins comme "house-warming gift"... de se voir invitée à boire un de leur bons expresso... n'a même pas eu droit à un "merci!".

Et on parlera même pas des mauvaises expériences... Les trous-de-culs chroniques qu'elle a eu affaire. Les "ti-jos connaissants" qui cherchaient à se montrer plus brillants qu'elle. Les "crosseurs" qui cherchaient à réduire sans cesse sa commission jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus qu'une maigre pitance qui payait à peine ses frais d'essence...

Ces cas-là sont trop nombreux pour compter.

Vous avez aucune idée à quel point je suis en colère contre cette "machine" qui est conçue pour déchiqueter vivants des êtres humains qui cherchent simplement à se tailler une petite place au soleil.

Car l'immobilier, au Québec, c'est rendu ça: Quand on ne peut plus faire d'argent avec les acheteurs, on va le faire sur le dos des agents immobiliers!

Ouais... d'accord! J'ai un parti pris.

Mais, je vous assure, je suis suffisamment "à l'extérieur" du problème pour croire hors de tout doute qu'il était IMPOSSIBLE pour elle de réussir dans ce domaine de fous SANS TRAHIR SES IDÉAUX.

Je fais face aujourd'hui à la même colère et à la même impuissance qu'elle a dû ressentir en me voyant "échouer" dans mon emploi précédent.

Moi aussi, il m'était impossible de réussir là-bas tout en restant loyal à moi-même.

Par contre, moi, je pouvais simplement changer de lieu de travail tout en continuant à exercer la même profession.

C'est pas aussi simple pour elle...

Et là, je sais qe c'est pénible pour elle. Selon son thinking, si elle n'est plus Agent Immobilier, elle ne sera plus rien tant et aussi longtemps qu'elle n'aura pas trouvé autre-chose d'équivalent pour se définir, avec des objectifs précis à atteindre.

N'essayez même pas de la convaincre du contraire! C'est peine perdue. Je le sais car je suis comme elle: Quand c'est sur les autres, je sais que c'est de la foutaise. Mais, quand c'est sur moi, rien n'ira vraiment tant et aussi longtemps que je ne me serai pas défini avec autre-chose.

Je tenais à ce que vous sachiez tout ceci avant de lui répondre... que vous sachiez que, derrière cet ode à la liberté, il se cache aussi une profonde insécurité et un sentiment non-justifié mais bel et bien réel d'échec.

Je t'aime, Chérie. Je crois en toi. Très bientôt, tu trouveras le domaine où tu pourras réussir et t'épanouïr. Ne lâche pas. Ta famille a besoin de toi.

J'ai besoin de toi...

Lady_Marian a dit...

Hé Seigneur chéri....t'as toujours les mots pour m'aracher une larme....( dans l'bon sens là ;-)

Le pire c'est que tu as parfaitement raison...mais en relisant une deuxième fois ton texte, je me rend compte qu'encore une fois tu as «vu»...

( note aux lecteurs : mon chum a le don de voir les choses sans que je m'en rende vraiment compte et de me faire une «synthèse» comme il vient de le faire )

Je me sens moi poche juste parce qu'il a vu tout cela et qu'il sait que j'ai fais tout mon possible pour que ça fonctionne....Et je sais moi aussi que j'ai fais tout se qui était nécessaire....mais un moment donné faut lâcher prise et s'dire que la vie a peut-être autre chose «en tête» pour nous.

Bref !

Je me sens vraiment libérée et je sais qu'il y a quelque chose qui m'attend au tournant !

;-)

Lady....en vrac !

P.S : Merci mon Amour....de m'aimer telle que je suis xxx

Anonyme a dit...

Wow... que d'émotions ici!

Ben moi je peux te dire Lady que tu es le genre de personne qui va rebondir quand le temps viendra. Rien à craindre.

J'ai vécu une situation semblable en décembre alors que l'on ma crissé dehors d'une des plus grosses entreprises de haute technologie du Québec. J'étais tellement fier de travailler là. Un accomplissement pour moi et je voulais continuer à monter plus haut là-bas. Mais voilà, dans cette entreprise, l'humain est deuxième. Les superviseurs s'enflent la tête et les travailleurs doivent parfois composer avec l'arrogance de leur supérieurs, leur ignorance et leur incapacité de bien évaluer un potentiel, de trouver et régler logiquement un problème. À la place on s'en débarasse!

Bref, de cette grosse entreprise, je suis maintenant dans un petite entreprise où l'être humain a plus d'importance. Une entreprise où l'esprit d'équipe est primordiale car la disponibilité des ressources humaines est plus limitée. Et bien je suis infiniment plus heureux. Mon idéal au fond, n'était pas si idéal que ça. Il fallait que je change de place pour m'en rendre compte. L'échec personnel s'est transformé en occasion de diminuer mon stress et augmenter la fréquence de sourires sincères.

Qu'est-ce qui s'en vient pour toi chère Lady. Un monde que tu as sans doute oublier depuis longtemps. Des moments de détente à mieux apprécier la vie et ce qui t'entoure... tu verra, tu va vite t'y faire!

;)

Ghost!
xxx

Dame Galadriel a dit...

C'est quelque chose de vous lire, c'est pas facile de tourner le dos et de recommencer ailleurs mais je crois qu'il n'y a jamais rien pour rien dans la vie.

Je te souhaite de tout coeur de trouvé l'emploi de tes rêves où tu sauras t'épanouir tel une rose :)

Anonyme a dit...

Lady... tu sais, moi aussi je connais bien Murphy. Il s'est payé ma gueule plus souvent qu'autrement! J'ai dû abandonné des domaines qui me passionnaient, des endroits que je croyais merveilleux PARCE QUE Y'A UN FUCK. Toujours. Encore et plus. Tout va bien? Non, y'a un fuck. Arrange le fuck mais 2-3 autres... oui, je connais ça. Tu sais yé ou le problème? Tu es une passionnée. Tu le faisais avec ton coeur. Tu le faisais avec des bonnes intentions. Voilà. La business, elle, n'a pas de coeur. C'est à qui fera les profits, etc.

Dans cette entreprise, tu t'es investie personnellement, coeur et âme. Et maintenant, tu as l'impression que c'est TOI qui a échoué. Là, tu es là.

Tu es pris dans un torrant très puissant, entre les émotions et les dûes. Ferme les yeux et laisse toi guidé, ne force pas, ne te débat pas. Murphy va te sacrer patience à partir de maintenant. C'est promis. Parce que tu le mérite.

Maintenant, je te donne la permission de me donner un char de bêtise: Sors le méchant, ne le garde pas en dedans...

Tangerine a dit...

C'est vrai que ça doit être un job très difficile et très exigeant. Ceux que je connais qui font ce métier n'ont tout simplement 'pas de vie'. On peut le faire quelques années mais à un moment donné le corps suit plus. Travaillante comme tu es, je ne suis pas inquiète, tu vas trouver quelque chose que tu aimes. Mais prend des vacances avant.

Karla a dit...

Si tu savais comme ca me touchée ce billet et comme je suis contente d'avoir lu les commentaires avant de pondre le mien!

J'ai vécue la meme chose au mois d'octobre dernier quand j'ai laissé ma job de directrice a l'importation pour une cie en mode accessoire. Comme toi, je me donnais a 150% et je tenais a la reussite en plus de me claquer 2h 1/2h de voyagement min par jour. Au mois de sptembre, j'ai claquée une crise d'angoisse terrible me mettant a pleurer dans le shipping. Ca m'a fait realisé que je ne pouvais plus tenir la cadence et que ca serait ma famille qui en paierait le prix. Je me suis donc orienté, grace a l'aide de Pascalou, vers le domaine de l'importation car j'adorais cette partie de mon metier. Apres 3 entrevues et test pour une cie, on m'a refusé le poste car je n'était pas assez bilingue!!! Ca faisait 10 ans que je faisais affaire avec des chinois, indous et cie et mon anglais pas assez bon? Je me suis rendue compte que mon anglais etait trop technique et que je devrais suivre des cours de pefectionnement. La deprime totale! J'essayais de me recycler dans les ressources humaines mais un CV en mode équivaut, pour un autre employeur, un trou de 10 ans!!! Calvaire, j'etais directrice et me voila qu'on me traitais de trou-de-cul! Echec tu dit? Pire que ca! Je suis entrée dans une deprime totale en m'accrochant que je devrais changer de métier...

J'ai d'abord, suivant les conseils de Pascalou et de ma grande amie, mettre sur une feuille, qu'est-ce-que j'aime et n'aime pas. Je suis bonne dans quoi et pas.

2 semaines plus tard, je voyais une annonces dans mon journal du coin: Recherche couturiere a domicile pour retouches. Je parle avec la fille de la patronne et clic! Elle me confirme que j'ai la job! La relation est super et je peux travailler de chez moi tout en m'occupant de mes enfants. C'était au mois de jamvier. Les trois prochains mois, 4 couturieres du coin ont lachés le métier pour entrer à la retraite dont une qui m'a aidé en me donnant sa clientèle, des garnitures et fournitures, une crédibilité et les meilleures clientes et entreprises du coin! Elle etait la top et sans que je lui demande rien, elle m'aida, comme ca gratuitement!

Je lui ai demandée pourquoi moi....Elle m'a dit que quand elle a commencée dans le métier, elle a eue la meme aide d'une autre couturiere. Elle en avait bien besoin car elle avait une famille a faire vivre. Et c'est l,autre phrase qui m'a jeté par terre:
" Parce que je suis convaincu que tu vas faire la meme chose!"

Le soir, je me suis mise a pleurer tellement j'était contente! Lady, je fais quasiment le meme salaire que dans le temps ou j'étais directrice et a temps partiel! Je suis maitre de mon temps et grace a cette dame, j'ai deja une clientele bien établie. On est en juillet donc ca fait seulement 6 mois que ma petite cie roule!!! Je commence meme a faire des costumes d'époque dans le corporatif et planche sur une ligne de vetement pour le printemps prochain!

Je peux-tu te dire que je remercie Dieu, la vie, bref appelle-le comme tu veux en titi aujourd'hui! Jamais dans ma vie, je me suis sentie heureuse comme aujourd'hui car j'allie le coté humain, mon besoin de creation, celui de faire fonctionner mes 10 doigts autre que sur un clavier et j'ai fini de sauver la vie des gens pour meme pas de merci en bout de ligne! Tout en restant avec mes enfants...

Tu sais, une fille extraordinaire comme toi va surement trouvé sa place un jour ou l'autre. Crois en la vie ma toute belle! Et tu as la chance extraordinaire d'avoir un conjoint qui t'aime et te supporte jusqu'au bout. Te rends-tu compte que je connais des tas de gens qui t'envie juste pour ca? C'est ce que ma grande amie m'a fait voir avec mon conjoint: un homme aussi extraordinaire et compréhensif que le tiens!!!

Je te conseille de lire sur les ennéagrammes: une deux comme moi peut tres bien en comprendre une comme toi!!! Ca m'a fait un bien totale et je me connais mieux aussi! Je sais comment eviter mes propres pieges maintenant!

Je t'envois de belles ondes positives et je suis sur que je vais lire une bonne nouvelle comme la mienne dans pas grand temps.

Faut juste faire confiance...!